Quel chemin allons nous prendre?

15 mai 2013 par LE GESTE ENVIRONNEMENTAL

La concentration en CO2 dans l’atmosphère vient de dépasser le seuil symbolique et historique des 400 ppm,  tandis qu’elle était de 315 ppm en 1958.

Grâce aux carottes glacières, les géologues et paléontologues n’ont jamais observé une concentration supérieure à 300 ppm depuis les derniers 800 000 ans. Autant dire qu’il se passe quelques chose d’important voire de grave dans notre atmosphère et qu’en plus, cela va vite.

Les oscillations de cycles glaciaires (alternance entre les glaciations) tendent à indiquer que nous arrivons à la fin d’une ère interglaciaire, qui dure environ 10 000 ans.

Les températures sont corrélées à la concentration de CO2 atmosphérique. Plus l’activité humaine s’accroît, plus cette concentration s’intensifie et donc plus les températures augmentent à l’échelle mondiale entraînant ainsi un changement climatique. Il faut bien dire qu’un milliard d’êtres humains arrivés sur terre en 11 ans (de 2000 à 2011) et souhaitant consommer, consommer et encore consommer, cela n’ira pas en s’arrangeant.

Au regard des chiffres de concentration de CO2, nous pouvons reconnaître que la machine est probablement entrain de s’emballer : fonte des glaces, élévation du niveau de la mer, catastrophes naturelles, sécheresse,  etc.

 

Il serait temps de s’y mettre non ? Mais à faire quoi ? A être responsable de notre avenir en reconsidérant le présent !

 

Cessons cette fuite en avant : AGISSONS !

 

 

Quoi de neuf dans ta moquette ?

13 mai 2013 par LE GESTE ENVIRONNEMENTAL

Pour pouvoir s’y retrouver en éco-conception et en développement durable il existe des labels attribués aux produits moins impactant tout au long de leur cycle de vie. Ils peuvent être initiés par les pouvoirs publics ou des associations. Certains labels ciblent des produits en particuliers comme par exemple la moquette.

On peut trouver le label GUT :

Il s’agit d’un label Allemand créé en 1990 par l’association européenne pour les tapis et l’environnement. Il vérifie que les moquettes ne contiennent pas de substances toxiques, que le niveau d’émission des COV (Composés Organiques Volatiles) est inférieur à 300 μg/m² et que les moquettes n’émettent pas d’odeur. Les moquettes possédant ce label sont de plus recyclables (qui ne veut pas dire recyclées).

 

On peut également trouver le label ECO2 Punch :

Cet écolabel a été créé par Sommer Needlepunch, société de revêtement de sol textile évènementiel. ECO2 Punch est une collection de moquettes moins impactante destinée à l’événementiel et au résidentiel. Les moquettes  labélisées garantissent une matière première (fibres) 100 % naturelle, la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 60%, la réduction de l’énergie grisée nécessaire à la fabrication de 50%.

 

Comment va ta mer?

6 mai 2013 par LE GESTE ENVIRONNEMENTAL

Du 5 au 9 juin vont se dérouler  les journées de la mer partout en France. C’est l’occasion de naviguer sur les différentes problématiques liées à nos mers et océans.

Les mers et océans ont un rôle très important dans la création et la régulation de notre climat, ils sont en contact avec l’atmosphère et ces deux fluides échangent en permanence des gaz et de la chaleur. Lesocéans participent depuis toujours au cycle naturel de l’Effet de Serre. Ils absorbent une partie du CO2 émis (plus l’eau est froide plus les océans absorbent). Le gaz carbonique est ensuite assimilé en partie par les algues ou évaporé dans l’atmosphère.

Actuellement, 48 % des émissions de CO2  sont absorbées par l’océan ayant pour conséquence une acidification des eaux se répercutant directement sur des espèces maritimes telles que les coraux ou les coquillages. Les émissions de CO2 continuant leur ascension, le phénomène va continuer à s’aggraver. Sans parler des quantités énormes de déchets toxiques déversés dans les mers chaque année soit une moyenne de 12 tonnes de polluants déversés chaque seconde.

Les mers et océans souffrent d’un autre calvaire : la surpêche. En1950, 20 millions de tonnes de poissons ont été péchés contre plus de 100 millions de tonnes actuellement soit une augmentation de 400 % en 60 ans. Cela entraine la disparation de certaines espèces comme la Morue de Terre Neuve ou  le Thon Rouge.

Agissons.

Plus d’informations : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Du-5-au-9-juin-rendez-vous-aux.html

 

Le salon de la Santé et de l’Autonomie, LGE y sera et vous ?

30 avril 2013 par LE GESTE ENVIRONNEMENTAL

 

Le salon de la Santé et de l’Autonomie se tiendra du 28 au 30 mai au Parc des Expositions de Paris, Porte de Versailles.

Ce temps fort sera l’occasion pour les acteurs de la santé d’échanger autour de l’avenir de l’hôpital, de l’architecture, de l’énergie et du développement durable.

Vous pourrez assister à des conférences,  des animations, des présentations originales sur le thème de l’ingénierie climatique et biomédicale, des ateliers et bien d’autres activités.

Cette année encore, vous pourrez assister aux remises des trophées du développement durable qui se dérouleront mardi 28 mai à 10h au moment de l’ouverture du salon.

LGE vous accueillera sur le stand C66 dans l’espace « Construction, Design, Architecture et Environnement » pour aborder les thématiques du développement durable tels que : le bilan Carbone, la RSE, le diagnostic déchets ou encore le diagnostic de performance énergétique.

Pour obtenir votre badge gratuitement http://www.salons-sante-autonomie.com/fr/informations-pratiques/obtenir-votre-badge/

Plus d’informations : info@legesteenvironnemental.com

GDF SUEZ SAH s’engage

23 avril 2013 par LE GESTE ENVIRONNEMENTAL

En 2011, 51 millions de tonnes d’équivalent pétrole ont été consommées par le secteur résidentiel français dont 60% consacrés au chauffage. L’Etat s’est fixé comme objectif de réduire les consommations d’énergies du parc des bâtiments existants d’au moins 38% d’ici à 2020.

 

C’est pourquoi GDF SUEZ Energie France Services à l’Habitat (SAH) spécialiste de l’efficacité énergétique dans l’habitat individuel, a fait appel à notre bureau d’études pour se doter d’un outil lui permettant d’estimer les économies d’énergie (EE) et de CO2, réalisées par ses clients grâce à ses activités.

 

Cette volonté de SAH s’inscrit dans le contexte national de réduction des consommations d’énergies et des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) associées.

 

Nous remercions particulièrement SAH et GDF Suez pour leur confiance, et leurs engagements.

 

Plus d’informations : http://www.gdfsuez-homeperformance.fr